Bref historique du monastère

En 1864, une colonie de religieux cisterciens de l’abbaye de Sénanque s'installe au lieu-dit « Ségriès » (locus segregatus) pour fonder une nouvelle maison. L’exploitation des terres et des vignes fournit à l’entretien de la communauté. Une partie du monastère accueille des retraites. Les cisterciens y restent 28 ans seulement.

Par la suite, de nombreux propriétaires et de multiples destinations se succèdent : pendant la Première Guerre mondale, une congrégation de sœurs belges reçoit des réfugiés, laboratoire d'un parfumeur de Grasse, colonie de vacances pour enfants, maison de retraite, seconde résidence fastueuse d’un industriel niçois, studio privé d'un acteur de cinéma,...

A l’abandon depuis longtemps, des travaux de restauration ont été entrepris à partir de 1996. Aujourd’hui, Annemarie et Dhruv ont relevé le défi de lui insuffler une nouvelle vie, pour renouer avec la tradition d’antan en proposant un accueil privilégié aux hôtes de passage.

<< la magie d'un lieu
>> la chapelle
FrancaisEnglishNederlands