La chapelle

Vers 1856 Mgr Jordany, évêque de Fréjus et Toulon fait construire une résidence d’été dans le domaine qu’il possède à Ségriès, à 6 km de Moustiers-Ste-Marie, avec une petite chapelle privée à côté. En 1864, Mgr Jordany propose au R.P. Marie-Bernard, abbé de l’abbaye de Sénanque, de fonder un établissement de la congrégation cistercienne dans son domaine.

La proposition est acceptée et le R.P. Marie-Gérard est chargé de la fondation de la nouvelle maison. L’architecte M. l’abbé Pougent réalise les plans. La construction du Monastère et de la chapelle débute en 1864 et s’achève en 1871. La maison est placée sous le vocable de "Notre Dame des Anges de Ségriès".

Dans la façade sud se trouve un vitrail somptueux réalisé par le peintre Guilbert d’Anelle, directeur de l’école d’Avignon : il représente la vierge Marie entourée d’anges portant en listel des extraits des litanies de la Vierge. Quatre vitraux latéraux tout simples, un dessin géométrique avec quelques touches de couleur, ornent la chapelle.

La voûte de la chapelle comporte les armoiries du pape Pie IX et en clé de voûte celles de Mgr Meirieu, alors que les armoiries de Mgr Jordany sont sculptées sur la façade du hall d’entrée du Monastère.

Suite à des déboires financiers, la congrégation de Sénanque procède à la fermeture du Notre-Dame de Ségriès en 1892. De nombreux propriétaires et occupants se succèdent. La chapelle n’est plus consacrée depuis les années ‘60. Un faux plafond est installé, cachant la voûte et le vitrail de la façade et abîmant la corniche en pierre de taille. La chapelle commence à se délabrer, l’eau s’infiltre et endommage les peintures, elle se vide, tout le mobilier, à part les stalles, disparaît.


Restauration de la chapelle

En 2013, les propriétaires, Annemarie et Dhruv Bhandari, décident de restaurer la chapelle, afin d’éviter sa détérioration. En quelques mois, les artisans, peintre-décorateur, vitrailliste, ferronnier et maçons lui redonnent sa splendeur d’antan.

La rénovation de la chapelle a été en partie financée par les subventions accordées dans le cadre du programme européen FEADER ("Fonds européen agricole pour le développement rural"), avec le concours du Parc régional du Verdon, du GAL, du conseil général des Alpes-de-Haute-Provence et du conseil régional de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Dorénavant la chapelle peut être utilisée à différentes fins : concerts, stages de méditation, yoga, danse, théâtre, développement personnel, événements, fêtes …

Programme européen FEADER: FEADER






<< la magie d'un lieu
Francais